Un coup de fil... et tout bascule.

La famille qui profite de ses vacances sur le caillou. Une maman qui se recharge auprès de ses petits enfants, un beau-père qui savoure... Joie, bonne humeur et fêtes de fin d'année.

Et puis ce coup de fil : urgences, AVC, attente...

Tumeur, cerveau, mais oui, mais non, on sait pas, plus...on attend.

Infection, ponction lombaire...il faut attendre.

Retour en France, souhait de rester profiter des, peut-être, derniers instants.

Une famille, puis deux, puis trois.

La soeur ainée, en pleine séparation, la maman en plein suspens de résultats, ma famille abasourdie.

Ma famille fragilisée. Ma belle-famille, également, sur le territoire pour les fêtes. On jongle, on court, on se donne, on sourit, on pleure, on a peur.

Un couple qui s'oublie, un couple qui se cherche, un couple qui se perd... Et rien, absolument rien qui n'avance comme prévu, ou comme nous aurions pu l'espérer.

Seul espoir : que cet enchaînement prenne fin, d'une amnière ou d'une autre, que l'on puisse de nouveau respirer, et vivre...