1453242_4958271731859_8784787876806249654_n_1_

He's gone baby...he's gone...

Et voilà, une semaine chaotique, merdique, caca-proutique (mon blog, mes mots-aux...) derrière nous. De ces moments hors du temps. De ce monde parallèle que l'on intègre parfois et dont on tente de s'échapper au plus vite. De ces instants en pointillé.

Une semaine. Même pas, 3 jours, allez, 4 ou 5 ! Une éternité...

Mardi 17 mars, nous devions rencontrer le tout petit membre censé agrandir notre famille. Mardi 17, 11h20, je porte bien la vie depuis de 2 mois 1/2, comme calculé frénétiquement ces derniers jours, mais le coeur, lui, s'est arrêté.

Comme un boum. Ou un pim dans ta face ! Ou juste un aïe dans le coeur...

Du piquant, du rageant.

Cette putain de vie qui vient t'assurer que SI tu en avais bien envie de ce ptit deuz' et que toutes les craintes ressenties jusque là concernant son arrivée étaient bien incensées.

Et merde, j'en suis maintenant sûre que je l'aimais déjà, mais c'est désormais trop tard.

Maintenant, va juste falloir être patient avant de remettre ça. Et la patience, comment dire...c'est pas ma grande pote quoi !