mariage40[1]

 

Et voilà, tels deux Mickeys à Vegassssss, nous nous sommes dits oui !

Ca commence par la recherche d'une destination pour nos prochaines vacances. Nous tombons d'accord pour la Malaisie, ou la Thaïlande. Puis lors d'un dîner en tête à tête, l'Homme qui me parle de Los Angeles, où vivent ses cousins... Banco ! On vend la caravane et on se taille aux US !!! Vin rouge aidant, ce soir là, les délires s'enchaînent : surfer en Californie, aller taquiner du tacos au Mexique, se payer un hôtel vu "buildings éclairés", parce que, comment dire, la vue mer ici............ et, et... Et Vegassssss : si on se faisait Vegas et si on se passait la bague au doigt là-bas ! Notre rêve de mariage décalé, nous, Elvis et Marilyn en guise de témoins, PAR-FAIT !

Sauf qu'entre-temps, nos projets vacances ont un peu été laissés de côté. L'arrivée de ma maman pour ses vacances tant attendues, la découverte de son cancer...et le reste, tout le reste... Cette fucking loi des séries qui s'acharne. Deux semaines avant de partir, nous avons la confirmation que nous pouvons nous envoler chez l'Oncle Sam !!! Entre temps, le budget vacances a été grapillé...Vegas n'est plus à l'ordre du jour.

Mais c'est sans compter ce petit grain de folie qui, malgré les années, continuent de nous habiter. Après deux semaines de vacances de rêve et un budget loin d'être amputé, trois jours avant le retour sur notre caillou, je fais les comptes et déclare solennellement à ma moitié, "demain on part à Vegas et on se marie ! On embarque la cousine, le cousin et on fonce !".

Et nous voilà partis, heureux, excités, avec des papillons dans le ventre.

10h, arrivée à Vegas, 11h30, licence de mariage en poche, 17h chapelle réservée, 20h15, une bouteille de champagne pour nous armer de courage, 20h30, mariage, 20h40, la plus jolie petite perle du Pacifique faisait tout son possible pour que les alliances de ses parents arrivent à bon port, 21h, nous sommes mariés, 21h30, deuxième bouteille de champagne, 22h, troisième...et après j'ai arrêté de compter !

A 22h, une chouette babysitter (hein papa ?!) est venue garder la Mini dans notre chambre d'hôtel ! A nous Vegasss, les lumières, les casinos...mon mari, moi, moi, mon mari.

Foncièrement rien n'a changé. Je suis sa femme, comme depuis quatre ans et demi maintenant, lui est mon mari, ma moitié d'orange, mon âme soeur, mon ami, mon confident, mon amant, mon chéri, mon chouchou, comme depuis quatre ans et demi.

Mais finalement, depuis un mois, tout a changé. Notre famille, notre tribu, notre nom. L'impression de créer mon nid, mon cocon, ma bulle d'amour et de bonheur.

Je n'ai jamais revendiqué le mariage, en tant que fille de divorcés, ce bout de papier ne m'a jamais fait rêver. Et puis je l'ai rencontré, Lui, et je me suis alors dit, peut-être qu'un jour, pourquoi pas. Et puis il y a eu sa maladie, à Elle, et cela a déclenché je ne sais quoi en moi. Quelque chose qui me prend aux tripes depuis et que j'ai bien du mal à exprimer : une envie furieuse de Vivre, vivre, vivre. Profiter, aimer et le dire aux concernés, construire... Et j'ai l'impression, désormais, d'appartenir à Ma Famille, celle que j'ai choisi et que j'ai voulu. Continuer à avancer, se ressourcer de ce bonheur d'être heureuse avec les deux miens, juste les deux miens. J'ai mon port d'attache, mon îlot d'amour, ma réserve de douceur, mon puits de bonnes ondes, de sourires et de bisous...j'ai mes deux trésors, et je sais que nous trois, nous irons loin !

tong-just-married-1[1]