Il y a des week-ends comme ça, qui vous requinquent et qui vous donnent la sensation que votre vie est une douce mélodie. Des week-ends dont on a envie de se souvenir toute une vie. De ceux qui coulent tout seul, où tout s'imbrique parfaitement, ou chaque épisode est synonyme de plaisir...

Samedi matin, réveil matinal, 8h20... Ma puce pose sa tête sur mon lit et attend que je me réveille... Elle a déjà déjeuné avec sa cousine, rien à faire, si ce n'est du débarbouillage et de l'habillage. Cela s'annonce déjà pas mal, et je vois dans l'interstice des volets, que le soleil a décidé de pointer le bout de son nez.

Nous voilà partis, en famille, au marché pour un pétit déj' bien mérité ! Orange pressée, croque monsieur et croissants chauds. La journée commence bien.

Victuailles avalées, direction le Centre culturel Tjibaou, où est organié le Festival Pikinini. Un rassemblement d'artistes en tout genre, pour tous les âges...

Fanfare de clowns, marionnettes géantes, ateliers divers et variés, percussions, magie... On est à fond, on fait marcher les petons, les mirettes en prennent plein la vue ! ;-) Bref, entre extase, excitation et moments tout doux, c'est une journée qui pétille !

Retour en fanfare à la maison... Enfin bouche ouverte et bras ballants pour la plus petite.

On termine notre épopée, par un saumon des dieux crème d'aneth et tagliatelles fraîches...

De quoi nous rassasier pour la journée du dimanche, où les clows et autres bonimenteurs ont cédé la place aux requins croqueurs de nez et oursins qui "pitent". De découverte en découverte, j'ai pu assister à un feu d'artifices, tout au long du week-end, dans les yeux de ma fille...qui affamée par tant d'activités, nous a fait assister à des repas gargantuesques !

Des forces qui lui ont permis de nous faire rêver en passant sa première nuit au sec !

Bref, un week-end riche en émotions. Je signe où pour le prochain ?