Dimanche soir, énième texto de la nounou qui ne pourra pas prendre notre fille le lendemain matin, pour une raison légitime certes, mais à force, ça commence à faire beaucoup...

Lundi matin, j'annonce, pour la énième fois, à mon patron, que je ne pourrais venir bosser aujourd'hui (mon patron est cool, très cool, et heureusement !)... Je pète un plomb (marre de bouffer mes CP pour assurer les indisponibilités de la nounou (que j'adore hein)) et me mets en tête qu'il faut que je trouve une place en crèche dans la journée ! Mission impossible quoi !

Je brief ma fille : sors ton plus beau sourire, ton regard le plus charmeur, tes mimiques les plus mignonnes... Maman s'occupe de pleurer dans les jupons des directrices, invoquant un plantage en règle de notre nounou... (à ce moment là je n'y crois pas, mais de nature optimiste, je croise les doigts).

Crèche n°1 : pas de place, enfin si, mais à mi-temps, le matin, 6h-12h... Mouais... La directrice de la crèche m'assure que c'est vraiment chouette de bosser à mi-temps ! Je n'en doute pas ma p'tite dame, mais si j'avais pu le faire, je ne serais pas à temps complet aujourd'hui...

Crèche n°2 : je passe le pas de la porte et je prie pour que la directrice me dise qu'elle est au complet. Sol dégueu', peinture défraîchit, couleurs passées...bref c'est tristounet tout ça ! De toutes façons, ils affichent complet et ce jusqu'en 2015 !!! Youhouuuu !

Crèche n°3 : "Bonjour, je suis désolée, je ne passe pas au bon moment, mais je suis un peu dans l'urgence là...". Réponse, sèche : "Oui, je vous le confirme, c'est pas vraiment le moment là... Quel âge a votre petit garçon ?". Alors, toi là, la mégère aigrie et peu aimable, je te signale qu'un bébé habillé en robe orange, avec une grosse fleur dessus, et des petites baskets rose, est généralement de sexe féminin... Passe encore. Elle me blablate, m'affirme qu'elle est au complet... Et s'adresse à Mahina, dans un joli sourire. Mais son bec de lièvre (véridique) et son oeil de verre (je vous assure) ont raison de l'amabilité de ma fille qui lui grommèle un (mlJFkjhdgf...grrrrrrrrr...grrrrr...approche pas ta main de mon visage ou je te mords !!!). Elle me propose quand même de prendre ma fille, même si elle n'a pas de place, hein, me reprécise-t'elle, quelques après-midi par-ci, par-là.. Mieux que le mi-temps de la crèche n°1, je vais maintenant devoir annoncer à mon boss que je bosserai, de temps en temps, par-ci, par-là ! Mais bien sûr !!!

Crèche n°4 (et mon parcours du combattant s'arrêtra là...car les autres structures font peur à voir, ou sont beaucoup trop loin de chez nous) : "Bonjour, bonjour (je sors mon plus beau sourire), je voulais savoir si blablabla...blablabla...je sais bien qu'il faut être inscrit sur liste d'attente, blablablabla...auriez-vous une place pour ma fille ?" Réponse immédiate : "Oui, on vous la prend dès demain matin si vous voulez ! Nous gardons toujours quelques places pour les retardataires ou les urgences, comme la vôtre" !

Youhouuuuuu !!!! Bon je vous passe les quelques centaines d'euros et milliers de francs pacifique que cela va nous coûter par rapport à notre nounou...mais au moins pas de défaillance de dernière minute ! (Et puis, c'est poas grave, on comptait faire un régime à base de patates et de nouilles chinoises... Glop...). 

Ce matin donc, première journée de crèche pour notre puce. Et verdict : notre mini s'est super bien acclimatée, aucune larme, rien, des jeux à gogo, de la peinture et de la petite moto-draisienne dans le jardin de 500m², ombragé, qui jouxte la crèche...

[P1010378.JPG]

Bref, le pied ! Un bébé qui s'adapte bien, des parents comblés, une petite puce qui va pouvoir s'éclater, passer à autre chose et évoluer ! Un bien bel apprentissage avant la pré-maternelle !

Merci ma petite étoile...! (que je supplie maintenant de nous faire gagner au loto...) (Ah mince, on me dit dans l'oreillette que nous n'avons pas de loto en Calédonie...re-glop...).