Après deux semaines dans les hauteurs niçoises, nous voilà partis pour le bord de mer marseillais... Thermomètre oscillant toujours entre 36 et 38°, eau de la piscine à 29°, cigales encore au rdv, et le rosé bien frais dans le frigo ! Allez, c'est repart pour 15 jours de folie, entre famille et amis !

On a donc commencé, comme tous Calédoniens qui se respectent, par aller découvrir les plages bondées du sud en pleine période estivale :

belle_gosse1

Si, si, vous voyez, derrière tout, ce monde ?! Attendez, je vous en mets une autre :

belle_gosse

Vous voyez mieux là ?! Bon, faut dire que nous n'avons pas l'habitude, hein, chez nous, c'est plutôt l'inverse...

Mahina a, très vite, eu un gros coup de coeur pour son cousin qu'elle a complètement idolâtré :

rencontre

Nous avons vécu à un rythme très cool : le matin dodo, puis déjeuner, puis sieste, puis piscine et enfin apéro (enfin ça, c'était pour les parents)...Mahina, comme à son habitude, a passé des heures à barboter :

baignade

A jouer :

canap_

A piquer les chaussures des grands, une véritable passion :

baskets

A aller au boulot (un peu, pas trop, enfin si, mais juste pour rire...) :

boulot

A passer des coups de fil de la plus haute importance, en transit, à l'aéroport :

call

A faire sa première promenade à dos de poney :

poney

(totale réussite...elle a adoré et veut désormais chevaucher tout objet ressemblant de près ou de trèèèèèès loin à un poney : meuble, boîte, moto, scooter...).

Mais aussi son premier tour, non pas de manège, mais de voiturette de golf :

voiturette_golf

Mahina a aussi découvert la dure loi de la jungle en se faisant piquer par une horrible et méchante guêpe ! Sur le coup, la miss n'a rien dit, mais quelques heures plus tard, alors qu'elle rentrait dans son bain, elle s'est mise à hurler. Hé bien sûr, en parents indignes que nous sommes, nous avons immortalisé ce moment, au lieu de consoler notre fille :

gu_pe

Après une si grosse peine, elle s'est réconfortée en se faisant péter le bide à la floraline :

semoule

Et puis, ce sont également sur des larmes (mais celles-ci nous les gardons pour nous) que nous avons quitté la France, nos familles et nos amis. Des larmes de bonheur, mais aussi de nostalgie, pour un retour chez nous et de nouvelles aventures :

La découverte de morceaux de chocolat plus gros, que gros, à Amsterdam :

choc

La rencontre avec des sushis, pas comme les autres, à Osaka :

sushi

Et voilà, un retour dans nos pénates, après des vacances qui nous ont permis de nous requinquer, de revenir heureux, amoureux et plein d'énergie, jusqu'aux prochaines...